Accueil • Autres Mondes • Monde Minéral • Le Fer

    Derniers articles publiés

    Le Fer

    Encyclopedia Of Witches & Witchcraft de R.E Guiley
    Traduction Aranna © 2007

    Le fer joue un rôle curieux dans la magie, la sorcellerie et le surnaturel. Dans le folklore du monde entier, le fer est reconnu comme étant l'un des meilleurs charmes contre les sorcières, les rebouteux, les démons et autres esprits malveillants. En Europe, le folklore relate que les sorcières ne peuvent passer au-dessus d'un amas de fer, et brûler un couteau  sur le seuil d'une maison interdira aux sorcières d'y entrer.
    Selon certaines légendes locales, le fer fût utilisé pour protéger des villages entiers. En Inde, le fer est censé dégoûter les djinns et les esprits. En Écosse, Irlande et en Europe, le fer maintient à distance les fées malveillantes (NdT : Unseelie). Dans certains endroits, ce sont les fantômes et les esprits errants que le fer éloigne.

    En dépit de ces croyances, les sorciers et sorcières ont utilisé du fer pour leur chaudron et leurs ustensiles tout au long de l'histoire, et ce sans effets néfastes. De la même manière, ce métal semble ne pas avoir d'effet sur certains esprits et fantômes, si l'on en juge par la légende des chaînes cliquetantes qu'ils traînent avec eux dans les couloirs des châteaux.
    Dans d'autres cultures, le fer était considéré comme sacré. Les anciens Babyloniens, Égyptiens et Aztèques croyaient qu'il provenait du ciel, peut-être parce que les météorites contiennent une part de fer et d'autres métaux.
    Au contraire, dans la Grèce et la Rome Antique, le fer était interdit à l'intérieur des temples, de même que son usage aux prêtres et des prêtresses. Les anciens Saxons ne plantaient pas de baguettes runiques faites en fer dans les cimetières car ils craignaient que celui n'effraie les esprits des disparus.
    Le fer a été un métal populaire pour les amulettes destinées à protéger du danger, du mauvais sort et du mauvais œil aussi bien que pour éloigner les sorcières et les esprits malveillants. Les babyloniens et les assyriens portaient des amulettes en fer afin que celles-ci améliore leur virilité; les femmes elles, se massaient avec de la poudre de fer dans le but d'attirer les hommes.
    Les anciens Égyptiens inséraient des amulettes de fer dans les bandelettes de lin entourant les momies afin d'invoquer la protection de l'œil d'Horus.
    Dans certaines régions de Birmanie, les hommes qui parcouraient les rivières portaient toujours sur eux une pyrite de fer, destinée à les protéger des crocodiles.
    Le célèbre magnétiseur du XVIIIe siècle, Franz Anton Mesmer, utilisa du fer pour tenter de soigner certaines maladies. Les patients s'asseyaient dans une baignoire remplie d'eau et de limaille de fer et des tiges en fer qui dépassaient. Mesmer croyait que le fer pouvait ainsi conduire ce qu'il appelait le magnétisme animal, c'est-à- dire l'énergie vitale qui était contenue dans chaque corps humain.

     

    À lire aussi