AccueilRessources diverses • Fabrication d’un attrapeur de rêves

    Derniers articles publiés

    Fabrication d’un attrapeur de rêves

    Par Aranna © 2006

    L'attrapeur de rêves (en anglais dreamcatcher) est un outil destiné à filtrer les cauchemars du rêveur et ne doit laisser passer que les bons. On peut en trouver dans le commerce mais il est intéressant de fabriquer le sien soi-même. La nouvelle et la pleine lune sont plus particulièrement indiquées pour cette opération.

    Matériel
    * un rameau de bois souple
    * du fil assez solide : fil de pêche (pas de nylon), fil de lin…
    * un matériau pour envelopper le cadre. On peut utiliser des bandelettes de tissu ou du fil de laine assez épais,  des lanières de cuir, du raphia…
    * une petite obsidienne œil céleste
    * des plumes d’oiseaux
    * des petites perles (en pierre, en bois, en verre…)

    Tout d'abord, il convient de choisir soigneusement le rameau qui servira de cadre. Traditionnellement ils sont en bois de saule. Choisissez un type d'arbre en relation avec la personne pour qui vous fabriquez l'attrapeur. Si c'est un enfant, le saule convient parfaitement. Un adulte pourra choisir du noisetier, du frêne…  Mais ce n'est qu'un exemple. Tout dépend également du type de rêve que vous faites. Le bois pourra aussi être celui de votre totem végétal. Vous pouvez même enlacer deux rameaux de deux essences différentes si vous le souhaitez.

    Trouvez un rameau assez long et assez souple pour pouvoir être tordu en cercle. (Pour le faire sans risquer de le casser, vous pouvez le laisser tremper 48h dans l'eau). Demandez à l'arbre la permission de coupez le rameau. Attendez sa réponse. Si vous vous sentez fiévreux ou inquiet, c'est probablement qu'il a dit non. Essayer d'en trouvez un autre.

    Une fois que le cerceau est formé, prenez la ficelle et commencer à tisser la toile. C'est elle qui retiendra les cauchemars. Elle doit normalement avoir neuf points d'attaches au cercle. C'est un moment délicat de la fabrication. Vous devez non seulement tisser avec vos mains mais aussi avec votre esprit. Vous devez visualiser tous les cauchemars se prenant dans la toile. Si vous vous sentez à l’aise, vous pouvez aussi ajoutez des perles pendant cette opération, elles seront fixées dans la toile du dreamcatcher.

    Ensuite, prenez les lanières de tissus ou de fils. N'importe quelle couleur convient mais prenez plutôt une couleur en rapport avec les rêves (toute la gamme des bleus, des violets mais aussi l’argenté, le blanc ou le noir) ou bien une couleur qui a une signification particulière pour vous. Bordez tout le cadre.

    Ensuite, fixez trois petites lanières au bas du cadre. Cela vous servira à accrocher les plumes et les petites perles. On se sert traditionnellement de plumes d'aigles mais elles peuvent être difficiles à trouver. Des plumes d'oiseaux de nuits comme des hiboux ou des chouettes vont parfaitement. C'est également le cas pour les plumes de corbeaux, de mouettes, de grues, de rouge-gorge.

    Enfin, fixez l'obsidienne au centre de la toile. N’oubliez pas de fixer une attache pour pouvoir accrocher l’attrapeur de rêves au mur ou au plafond.
    Régulièrement, décrochez-le et exposer-le à la lumière du soleil toute une journée pour le « nettoyer ».

     

    À lire aussi