AccueilDivination • Les pierres Oui/Non

    Derniers articles publiés

    Les pierres Oui/Non

    Extrait du livre Halloween de Silver Ravenwolf
    traduction et adaptation par Aranna © 2010

    Pour ceux qui ne sont familiarisé à aucune technique de divination, les pierres de réponses figurent parmi les plus simples à maîtriser.  Cependant, le facteur le plus délicat dans la pratique de la divination n’est pas tant de faire confiance à son intuition et d’essayer d’interpréter la réponse, que de savoir formuler la question (posez -a toujours de manière claire et concise).
    Quelque soit la méthode de divination, la réponse que vous recevrez indiquera ce qui a plus de chance d’arriver si vous continuez sur votre lancée. Il n’y a aucun démon, aucune créature malveillante déplaçant les pierres sous votre nez. Les réponses sont extraites de l’inconscient collectif. Votre destin n’est, en aucun cas, gravé dans la pierre.
    Bien que j’enseigne à mes enfants et à mes étudiants qu’il n’existe pas de question stupide, en matière de divination, des questions stupides vous apporteront des réponses stupides et il y a beaucoup de questions auxquelles vous pouvez répondre sans employer la divination. Par exemple, si quelqu’un s’assied devant moi et me demande une lecture, je lui demande si elle a une question particulière. Cet aspect là devrait être votre préoccupation principale.
    Si vous me demandez « Est-ce que je vais perdre du poids ? » ce n’est pas une bonne question. Je vous demanderai alors « Vous voulez perdre du poids ? Si c’est ce que vous désirez, vous le ferez, vous n’avez pas besoin de faire de la divination pour cette réponse. » C’est exactement la même chose pour des questions comme « Vais-je me marier un jour ? » Les faits sont là, statistiquement, vous le serez probablement un jour. Par conséquent ce n’est pas non plus une bonne question. Votre mariage pourrait avoir lieu dans un futur si lointain que la réponse actuelle ne serait pas réellement valide. Une bonne règle dit qu’une lecture ne doit pas aller au-delà des six prochains mois.

    Quelques fois vous obtiendrez la bonne réponse à votre question, mais pas celle dont vous avez besoin. Par exemple, j’ai interrogé les pierres de réponse en posant la question suivante : « Suis-je la cause de la situation actuelle ? » Ce que je voulais réellement savoir, c’était « Est-ce que je suis la cause directe des problèmes que j’ai actuellement ? » – mais je ne l’avais pas formulé de la sorte. La réponse à ma question originale était « oui », ce qui me causait un gros dilemme parce que je ne voyais pas comment j’aurai pu en être la cause, puisque cette situation n’avait eu, au départ, aucun rapport avec moi. Au lieu de ramasser mes pierres et de les coller dans un tiroir, je me suis assise tranquillement et j’ai réfléchi à la réponse à ma question. J’ai réalisé que, indirectement, j’étais la source du problème, simplement en étant la personne que je suis. Ce n’était pas une réponse négative, elle était juste honnête. Quand j’ai relancé les pierres en reformulant ma question, j’ai obtenue la réponse qui m’a permis de mieux comprendre la situation. J’ai appris que je n’avais pas directement provoqué cette situation, mais le fait était que j’existais, et qu’avoir été à un certain moment à un certain endroit avait apporté le problème sur le pas de ma porte. A partir de là, j’ai pu poser d’autres questions et déterminer quelle était pour moi la meilleure manière d’agir.
    La dernière règle, quand on utilise un outil de divination, est de ne pas s’en servir systématiquement pour obtenir réponse à tout. Un outil de divination est juste cela : un outil, pas Dieu.
    Pour fabriquer votre propre oracle, choisissez trois petites pierres, trois petits morceaux de bois ou tout autre support qui vous convienne, l’essentiel étant qu’ils aient la même taille. Sur une face, peignez ou gravez une marque, un dessin…Laissez l’autre vierge. La face peinte signifiera une réponse positive, la face blanche signifiera une réponse négative.  Prenez les jetons dans votre main et posez votre question de manière à ce qu’une réponse indiquant oui ou non puisse vous apportez les informations dont vous avez besoin. Cela n’est pas toujours aussi simple qu’il n’y paraît, mais une fois que vous serez habitué à les formuler, les réponses seront d’autant plus claires.
    Fermez les yeux et demandez à la Déesse (ou en ce que vous croyez) de vous aider. Posez votre question au moment où vous lancez les jetons. La réponse s’interprète de la façon suivante :

    Trois oui = Oui
    Trois non = Non
    Deux oui et un non = des troubles sont à prévoir, mais la réponse finale devrait être Oui. Essayez de déterminer l’origine des troubles.
    Deux non et un oui = Peut-être, mais le résultat n’est pas certain, en raison des décisions que vous ou quelqu’un d’autre prendrez. Posez d’autres questions pour avoir plus de précisions.


    Certaines personnes aiment méditer d’abord et allumer une bougie pendant qu’elles interrogent l’oracle. Ne l’interrogez pas quand vous êtes sous pression, vous ne serez pas en état de vous concentrer suffisamment. Dans la mesure du possible, conservez une trace des réponses obtenues.
    Si vous souhaitez que les réponses de l’oracle incluent une temporalité, utilisez un quatrième jeton sur lequel vous peindrez une pleine lune sur une face et une nouvelle lune sur la seconde. Vous pouvez l’intégrer aux trois autres ou bien l’interroger séparément.

     

    À lire aussi