AccueilFolklore • Witch Balls

    Derniers articles publiés

    Witch Balls

    Encyclopedia Of Witches & Witchcraft de R.E Guiley
    Traduction Aranna © 2008

    Sphères de verre décoratives fabriquées en Angleterre depuis le XVIIIe siècle, souvent accrochées aux fenêtres pour conjurer la malchance ou le mauvais œil. Les witch balls mesurent jusqu’à sept pouces de diamètre (NdT : 17.78 cm) et sont principalement vertes ou bleues, bien que certaines soient décorées de volutes émaillées et de taches multicolores. D’autres sont entièrement recouvertes d’argent et agissent comme des petits miroirs convexes.

    Parce qu’elles ressemblent beaucoup aux flotteurs de verre utilisés par les pêcheurs sur leurs filets, les witch balls sont associées à de nombreuses légendes et superstitions sur la mer.  
    Dans les monts Ozarks (Ndt : massif montagneux du centre des États-Unis), les witch balls sont faites de cheveux noirs et de cire roulés en une pelote compacte de la taille d’une bille. Elles sont utilisées pour des malédictions. Si une sorcière souhaitait faire du mal à quelqu'un ou le tuer, elle en fabriquait une et la faisait parvenir à sa victime. Parmi les superstitions de cette région, on dit que si une personne meurt à la suite d’une malédiction de ce type, on retrouve toujours l’une de ces billes près du corps.
    Witch ball est également un terme qui désigne des vesses-de-loup, champignons répandus aux États-Unis et qui brûlent pendant longtemps. Les Amérindiens les utilisaient pour transporter le feu d’un campement à l’autre.

     

    À lire aussi