AccueilMystères fémininsMenstruations • Rituel du premier sang

    Derniers articles publiés

    Rituel du premier sang

    Extrait du livre Everyday Spells for a Teenage Witch , Marie Bruce
    Traduction Aranna © (Renard Lunaire)

    Note : J'avais, à l'origine, traduit cet article pour le forum Bansidhe, lié au cite Les Portes du Sidh [Renard Lunaire était le pseudo sous lequel j'étais inscrite]. Cet article comportait une note d'introduction que je reproduis ici.

    * * *

    Il y a quelques années, au moment où j'ai commencé à pratiquer, j'ai acheté en Angleterre un livre destiné aux jeunes filles qui pratiquent la magie. De tels livres n'existent pas à ma connaissance en France. En lisant les postes de Lune sur la Menstruation, je me suis souvenue du rituel proposé dans ce livre.Le rite en lui-même est très simple, surtout si on le compare avec les autres articles du site sur le même sujet. Toutefois, j'ai trouvé intéressant de le mettre, à titre d'information, parce que je trouve ça bien que des livres pour adolescentes leurs expliquent qu'il n'y a pas de honte ou de dégoûts à avoir. Ça peut éviter beaucoup de problèmes et de blocages par la suite.

    Par ailleurs, ce soir, alors que je traduisais cet article, ma sœur est rentrée dans le bureau et m'a demandé ce que je faisais. Je lui ai tendu le livre. Après l'avoir regardé pendant quelques instants,elle m'a relevé la tête et m'a dit "cet article vient de changer ma vie". Je croyais que c'était une boutade mais elle m'a expliqué que non. Que jusqu'à cet instant, elle avait toujours considéré les règles comme une faiblesse, une malédiction à supporter et contre laquelle il n'y avait rien à faire. Elle m'a dit qu'elle n'aurait jamais imaginé qu'on puisse célébrer cette période mais que maintenant qu'elle sait que certaines le font,qu'elle se renseignera sur la question...


    * * *

    Avec tes premières règles, tu passes de l’état de jeune fille à celui de jeune femme. C’est l’une des transformations majeures dans ta vie, et peut-être souhaites-tu marquer cette occasion d’une manière spéciale.

    Ce rituel, connu comme « le rituel du premier sang » sera un de ceux que tu peux créer toi-même. C’est ton rite et il devrait être aussi unique que tu l’es. Le rite suivant est simplement une indication. La chose la plus importante à garder à l’esprit étant que c’est un temps de célébration. Les menstruations ne sont pas une malédiction, mais une période extrêmement magique. Les sorcières les voit comme le moment pendant lequel nous sommes les plus puissantes, et de nombreux rites importants peuvent être tissés pendant les « lunes de sang », comme les sorcières les appelles.
    Tu peux transformer ce rituel en une petite fête, inviter des amies –mais seulement celles qui ont déjà commencé à avoir leurs propres cycles. Ou cela peut-être une réunion de famille (seulement les filles), avec ta mère, tes tantes etc., etc. Autrement, tu peux aussi créer un rituel privé pour toi seule.

    Ce que tu veux : Accueillir ta féminité
    Ce dont tu as besoin : des bougies rouges, du vin rouge (mais demande à tes parents d’abord), des biscuits, un cadeau pour marquer cette nouvelle phase de ta vie.
    Période lunaire : toutes. Fait le au moment de tes premières règles.

    • Le couleur de ce rituel doit être le rouge, pour des raisons évidentes. Ainsi, habille-toi en rouge. Si tu le peux, allumes des bougies rouges, et, (si tu en as la permission) célèbre cette occasion avec un verre de vin rouge. Verse-en un peu dans la terre, et sirote doucement le reste.

    • Savoure les biscuits

    • Finalement, reçois un petit cadeau, qu'il provienne de toi, d’une femme proche de ta famille ou d’une amie. Cela peut-être un joli sac pour ranger tes serviette et tampons hygiéniques, ou peut-être un peu de maquillage ou un petit bijoux – en tout cas quelque chose qui marque le fait que tu sois maintenant passée de l’enfance à la féminité.

    Si tu as déjà commencé à avoir tes menstruations mais pas encore marqué ce passage fais simplement ce rite durant tes prochaines règles.

     

    À lire aussi