AccueilNotions de base • Comment créer son propre rituel de Handfasting ?

    Derniers articles publiés

    Comment créer son propre rituel de Handfasting ?

    Par Aranna © 2010

    Vous aimeriez établir votre propre rituel de Handfasting mais vous ne savez pas comment faire ? Voici quelques conseils et une trame sur laquelle vous pourrez écrire le rituel qui vous ressemble. Il va de soi que tout est modulable. Je laisse volontairement de côté tous les aspects pratiques concernant l’organisation ou la recherche d’un(e) officiant(e).

    1 – Le ton de la cérémonie
    Les premières questions concernent le ton à donner au Handfasting : est-ce une union hétérosexuelle ou homosexuelle ? Combien serez-vous ? Qui invitez-vous : des amis ? De la famille proche ? De la famille éloignée ? Sont-ils au courant de vos croyances ? Sont-ils très attachés à une religion particulière ou farouchement athées ? Êtes-vous tous les deux païens ? Également important : êtes-vous à l’aise avec le fait d’exposer vos croyances devant une assemblée ? Souhaitez-vous faire participer les invités ? Souhaitez-vous préparer un feuillet expliquant les grandes lignes de la cérémonie et les textes éventuels pour les distribuer aux invités ? A quel moment souhaitez-vous vous attacher les mains ?

    2 – Tracer le cercle
    Souhaitez-vous que l’officiant(e) trace le cercle devant tout le monde ou bien en privé avant de faire rentrer les invités ? Quelles invocations allez-vous utiliser : invocations de la wicca traditionnelle ? Tirées d’un ouvrage particulier ? Souhaitez-vous écrire vos propres invocations ? De quelle manière votre officiant(e) procède habituellement ?

    3 – La présentation
    Souhaitez-vous utiliser vos noms et prénoms civils ? Juste vos prénoms ? Vos prénoms et nom de cercle –si vous en avez ? Allez-vous nommer les Dieux devant lesquels vous vous unirez ou bien ne faire référence qu’à des archétypes ? Et lesquels ?

    4 – La bénédiction
    Cette étape est celle où l’officiant(e) bénit le couple en lui insufflant symboliquement différentes qualités. La bénédiction peut se faire sur les quatre éléments, d’après les outils rituels (athamé, pentacle, baguette, coupe), en faisant référence aux Déités, etc… Suivant vos croyances personnelles, vos pratiques, le degré de connotation de la cérémonie vous pouvez écrire quelque chose de très personnel ou bien reprendre des trames plus traditionnelles.

    5 – L’échange des vœux
    Souhaitez-vous écrire des vœux personnels que vous lirez/réciterez chacun votre tour ou bien les répéter après l’officiant(e) ? Peut-être souhaitez-vous faire les deux ?

    6 – L’échange des anneaux
    Avez-vous des anneaux à échanger ? Doivent-ils être donnés par l’officiant(e) ou bien apportés par une tierce personne ?

    7 – Le saut du balai
    Pensez éventuellement à expliquer aux invités le sens du saut du balai si certains ne sont pas païens.

    8 – La petite fête
    La petite fête peut être aussi bien le moment où l’on coupe le gâteau de mariage (traditionnellement avec l’athamé) ou une petite fête où l’on béni des biscuits et/ou une boisson à partager avec les invités avant la fin du rituel.

     

    À lire aussi