AccueilPrières & Invocations • Dévotion pour la Cailleach

    Derniers articles publiés

    Dévotion pour la Cailleach

    Ecrit par Aranna, janvier 2013

    Ce texte peut être diffusé et utilisé, sauf pour un usage commercial, et toujours en citant la source et l’auteur.
    Merci.


    Cailleach,
    Dame de l’hiver, je t’honore.
    Créatrice des Montagnes et des Lochs, je t’honore.
    Protectrice des Bêtes Sauvages, je t’honore.
    Change-forme et Mère du Pays, je t’honore.
    Toi qui porte le givre sous tes pas, je t’honore.

     

    Puisses-tu entendre ma voix et ma ferveur,
    Crone très aimée.


    Cailleach,
    Veille femme de Béarra, je t’honore.
    Sorcière du Chaudron Noir, je t’honore.
    Vieille des Landes, je t’honore.
    Grande Cailleach du Cerf, je t’honore.
    Sorcière de la Nuit, je t’honore.

     

    Puisses-tu entendre ma voix et ma ferveur,
    Crone très aimée.


    Cailleach,
    Voilée du Temps et de la Transformation, je t’honore.
    Dame à la peau bleue dont l’oeil voit tout, je t’honore.
    Ongles acérés et dents tranchantes, je t’honore.
    Gardienne des sources et des puits, je t’honore.
    Toi qui veille sur l’Ombre et le Passage, je t’honore.

     

    Puisses-tu entendre ma voix et ma ferveur,
    Crone très aimée.


    Cailleach,
    Déesse de Glace et de Givre, je t’honore.
    Ancienne, porteuse de Sagesse, je t’honore.
    Dame des Chouettes et des Loups, je t’honore.
    Gardienne des Promesses et des Semences, je t’honore.
    Toi qui tient la porte de mes peurs, je t’honore.

     

    Puisses-tu entendre ma voix et ma ferveur,
    Crone très aimée.


    Cailleach,
    Plus âgée que le Monde, je t’honore.
    Puissance de la Terre, je t’honore.
    Dame des Os, je t’honore.
    Dame des Cairns et des Pierres, je t’honore.
    Toi qui, à Imbolc, cède la place à Brighid, je t’honore.

     

    Puisses-tu entendre ma voix et ma ferveur,
    Crone très aimée.


    Cailleach,
    Fille de Gráinne, je t’honore.
    Souveraineté et force, je t’honore.
    Dame du Chardon et de la Bruyère, je t’honore.
    Vêtue de l’indigo des Tempêtes, je t’honore.
    Toi qui toujours renaît, je t’honore.

     

    Puisses-tu entendre ma voix et ma ferveur,
    Crone très aimée.